La phyto-aromathéapie ne peut-être synonyme de médecine douce. Exception faîte des plantes toxiques, les plantes les plus courantes (voire banales) peuvent provoquer des réactions secondaires plus ou moins importantes : vertiges, nausées, vomissements, céphalées, syncopes. Le Tilleul par exemple, que nous connaissons bien en tisane peut provoquer de l'eczéma par contact direct.

Certaines plantes peuvent aussi provoquer des phénomènes allergiques; c'est le cas notamment de l'eucalyptus qui peut induire des crises d'asthme.

Il existe également des réactions à long terme induites par l'ingestion régulière et prolongée de posologie faibles de plantes réputées non- dangereuses. Je pense au cas de cirrhose hépatique observée à l'hôpital de Lima au Pérou suite à l'ingestion répétée d'infusion contre la toux.

Ces effets secondaires généralement imprévisibles peuvent survenir à des doses variables et dépendent de chaque individu. Ce qui, comme le mentionne George Duhamel, nous amène à considérer tout traitement comme une application et une expérimentation. 

Il faut être prudent, les huiles essentielles peuvent être des produits très dangereux!

QUOI FAIRE EN CAS D'ACCIDENT AVEC LES H.E

Lors de la manipulation des huiles essentielles, nous devons toujours être dans un lieu aéré, propre et avoir à notre portée de l'huile végétale (biologique).

L'huile végétale est le seul corps qui permet de diminuer et arrêter les effets indésirables des huiles essentielles.

 

NE JAMAIS UTILISER D'EAU car l'eau et l'huile ne se mélange pas!

QUOI FAIRE EN CAS DE :

 

Contact avec la peau : appliquer directement l'huile végétale sur la zone

 

Contact avec les yeux : procéder à un abondant bain oculaire avec de l'huile végétale, l'oeil va pleurer, ça va piquer. Laisser l'oeil baigner dans l'huile quelques minutes, puis éliminer le surplus d'huile avec un coton imbibé d'huile végétale et les sensations désagréables devraient disparaître. Consulter un spécialiste.

Ingestion accidentelle : boire de 2 à 6 cuillère d'huile végétale. Si l'ingestion est importante, prendre 2 à 6 cuillère d' l'huile végétale puis faire vomir.

Si le vomissement n'est pas possible, prendre 2 à 4 capsules de charbon activé (ouvrir les capsules dans un peu d'eau).

 

Si la personne ne se sent pas bien, nausées, troubles nerveux comme des étourdissements, vertiges, perte d'équilibre, troubles de la parole, (incohérence) dirigez-vous vers un centre hospitalier pour effectuer un lavage d'estomac. 

 

Ne jamais mettre les huiles essentielles à disposition des enfants.

Ne jamais utiliser d'huiles essentielles pures pour les bébés, les enfants et femmes enceintes.

Toujours respecter les dosages recommandés.

Ici prendre quelques gouttes de plus pour faire plus d'effet peut avoir des conséquences graves voire fatales. 

Toujours respecter le temps recommandé entre les prises d'huile essentielle.

Diminuer le temps entre les prises d'huile essentielle peut conduire à un dépassement des doses physiologiques, soit à une overdose entrainant une intoxication plus ou moins grave dans le meilleur des cas, une cirrhose ou dans le pire des cas un coma. 

Ne pas appliquer d'huile essentielle dans les yeux, le conduit auditif ou la zone ano-génitale. 

Interdiction de faire des injections d'huiles essentielles que ce soit dans les veines ou les muscles.

Les huiles essentielles d'agrume (tous les citrus) sont photosensibilisantes, il faut donc éviter de s'exposer au soleil dans les 24 heures suivants leurs utilisation.

PRÉCAUTIONS IMPORTANTES

 

En cas d'allergie 

 

Allergies respiratoiresÉviter les inhalations et la diffusion d'huiles essentielles

Allergies cutanées : Éviter d'appliquer sur la peau

Honnêtement ma plus grande crainte en tant qu'aromathérapeute est que les dosages et traitements que je prescris ne soient pas respectés.

Qu'on se dise que c'est pas si grave, qu'après tout ce sont juste des plantes. Et bien non, ici nous avons à faire à une des thérapeutique, si ce n'est la thérapeutique la plus puissante que nous a donné Dame nature et quand on sait de quoi est capable la nature y'a de quoi à être un peu effrayé. 

Actuellement nous ne maîtrisons pas assez cette immense domaine qu'est l'aromathérapie, il y a encore beaucoup de choses qui nous échappent, nous devons être prudent si nous voulons utiliser les huiles essentielles comme remède et non comme poison.

 

« Tout est poison, rien est poison, c’est la dose et la répétition qui font le poison » –  inspirée de Paracelse

IMPORTANT

Je ne suis ni médecin, ni pharmacienne. Je suis phyto-aromathérapeute, massothérapeute et naturothérapeute. L’information à caractère médical fournie sur Huilessentielles.info ne peut se substituer à l'avis d’un professionnel de la santé, médecin ou pharmacien, seul à pouvoir établir un diagnostic et proposer un traitement.