FUTURE ET NOUVELLE MAMAN

Enceinte ou nouvellement maman est-il possible d'utiliser les huiles essentielles ? La réponse est OUI! L'utilisation se fera avec précautions, seulement avec les huiles essentielles qui ne sont pas contre-indiqués pour les femmes enceintes ou qui allaient et en respectant scrupuleusement les dosages et modes d'utilisation recommandés.

Je vous présente ici les huiles essentielles contres-indiquées, recommandées, les usages et quelques synergies rencontrées dans la littérature.

Il en est de même pour l'usage des plantes que ce soit en tisane, en décoction ou en teinture.

Après quelques recherches, rien, je n'ai pas trouvé sur un site une liste claire des plantes déconseillées à utiliser pendant la grossesse et/ou l'allaitement.

Je vous propose donc une liste assez complète des plantes déconseillées à utiliser de manière thérapeutique.

Ces plantes ne peuvent pas être prises à fort dosage durant une période courte ou prolongée.

Elles s'utilisent donc à faible dosage et occasionnellement.

Si un soir vous avez le goût de vous relaxer avec une petite tisane de camomille, faites-vous plaisir!

HUILES ESSENTIELLES CONTRE-INDIQUÉES FEMMES ENCEINTES ET BÉBÉS

Les huiles essentielles sont généralement déconseillées pendant les 3 premiers mois de la grossesse et les 6 premiers mois d'allaitement. Par mesure de précaution il sera judicieux de faire appel à la phytothérapie et à l'hydrothérapie plutôt que de prendre des risques avec l'aromathérapie.

Quoiqu'il en soit l'utilisation des huiles essentielles possédant des cétones est à proscrire en raison de leurs actions abortive (qui favorise l'avortement) et neurotoxique (poison pour le système nerveux). Pour repérer les molécules de cétone rappelez-vous que le suffixe est toujours "one" par exemple pipéritone, carvone. C'est important car les listes d'huiles essentielles à proscrire ne seront jamais exhaustives même avec beaucoup de vigilance et des mises à jour régulières et il se peut qu'il y ait des erreurs.

Soyez toujours attentives.!

A

Achillée de Ligurie (Achillea ligustica)

Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Achillée musquée (Achillea moschata)

Acore vrai (Acorus calamus)

Aneth odorant (Anethum graveolens)

Aneth des Indes (Anethum sowa)

Absinthe à thujone (Artemisia absinthium thujonifera)

Absinthe africaine ou Lanyana (Artemisia afra.)

Armoise annuelle (Artemisia annua)

Armoise arborescente (Artemisia arboresens)

Armoise herbe blanche à davanone et thujone

(Artemisia herba-alba davanonifa et thujonifera)

Anis étoilé (Illicum verum)

Anis vert (Pimpinella anisum)

B

Balsamite (Chrysanthemum balsamita)

Basilic "camphré" (Ocimum canum camphoriferum)

Boldo (Boldea fragrans)

Buchu ou bucco (Agathosma betulina)

Buchu (Agathosma crenulata)

C

Calament nepeta (Calamintha nepeta)

Calament sylvestre ou off. (Calamintha sylvatica)

Camphrier du Japon (Cinnamomum camphora ssp. japonicum)

Cannelier de Ceylan (Cinnamomum verum eugenoliferum)

Carvi (Carum carvi)

Cède de l'Atlantique ou de l'Atlas (Cedrus atlantica)

Cèdre de l'Himalaya (Cedrus deodora)

Cyprès bleu de l'Arizona (Cupressus arizonica)

Chénopode (chenopodium ambrosoïdes var anthelminthicum)

 

D

Davana (Artemisia pallens)

E

Euclaytpus à fleur (Euclayptus polybractea cryptonifera)

Eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus)

Eucalyptus mentholé (Eucalyptus dives piperitoniferum)à

F

Fenouil doux (Foeniculum vulgare var dulce)

H

Hysope officinale (Hyssopus officinalis ssp officinalis)

G

Gayac (Bulnesia sarmienti)

Genévrier de Virginie (Juniperus virginiana)

Germandrée maritime (Teucrium marum dolichodialiferum)

L

Laurier du japon  (Cinnamomum camphora formosanum)

Lantana (Lantana camara  davanonifera)

Lavande stoechade (Lavandula stoechas)

 

M

Massoïa (Cryptocarya massoïa)

Menthe des champs (Mentha arvensis var. piperascens)

Menthe à longue feuille (Mentha longifolia piperitonoxidifera)

Menthe poivrée (Mentha x piperita)

Menthe pouliot (Mentha pulegium)

Menthe verte (Mentha spicata)

Menthe suave à dihydrocarvone (Mentha suaveolens dihydrocarvonifera)

Moutarde noire (Brassica Nigra)

Myrique baumier (Myrica gale)

N

Niaouli (Melaleuca quinquinervia cineolifera)

Persil simple à apiole  (Petroselinum sativum apioliferum)

R

Romarin officinalis à verbénone (Rosmarinus off. verbenoniferum)

Romarin officinal à camphre (Rosmarinus off. cineoliferum)

Rue odorante (Ruta graveolens)

S

Sabine (Juniperus sabina)

Sassafras (Ocotea pretiosa)

Sauge officinale (Salvia officinalis)

Sauge trilobée (Salvia fructicosa)

Souchet (Cyperus scariosus)

T

Tagète glanduleuse (Tagetes glandulifera)

Tanaisie vulgaire (Chrysanthemum vulgare thujoniferum)

Thuya occidental (Thuya occidentalis)

Z

Zdavets (Geranium macrorrhizum)

Les huiles essentielles indiquées dans la liste ci-dessus sont déconseillées pour les femmes enceintes et les bébés, en interne, externe ou diffusion, pures et diluées.

PLANTES A ÉVITER EN TEINTURE, EN DÉCOCATION, en TISANE 

 

Absinthe

Achillée millefeuille

Actée bleue

Actée à grappe noires

Agripaume

alchémille

Aloès

Angélique Angelica archangelica

Angélique chinoise (Dong quai / Angelica Sinensis)

Aneth

Aunée

 

Basilic

Bouleau

Bourdaine

Bourse à pasteur

Busserole

Café

Camomille romaine

Carotte sauvage

Cascara  sagrada

Chardon béni

Chêne

Consoude

Curcuma

 

Échinacée

Eucalyptus (Eucalyptus globulus)

Épine-vinette

Eupatoire pourpre

Fénugrec

Fenouil

Fucus

Genévrier

Gingembre

Ginseng / Ginseng américain / Ginseng de Sibérie

Grande camomille

Gui

Guimauve

 

Hamaemelis

Harpagophytum

Houblon

Hydraste du canada

Hydrocotyle indien

Hysope

Igname sauvage

Jujube

Kava

Konjac

Lierre terrestre

Lobélie

Luzerne

 

Marrube

Mauve

Menthe pouliot

Ményanthe

Millepertuis 

Myrrhe

Onagre

Passiflore

Patience crépue

Pensée sauvage

Phytolaque

Piment

Prêle des champs

Prunier d'afrique

 

Quinquina rouge

Raifort

Réglisse

Rhubarbe de Chine

Romarin (Rosmarinus officinalis)

Ronce

Rue

Salsepareille 

Sené

Savoyane

Souci

Tanaisie

Trèfle rouge

Tussilage

Synergies d'huiles essentielles que l'on trouve dans la littérature

 

Les plantes en clair sont aussi déconseillées durant l'allaitement. 

Il faut y ajouter dans ce dernier cas :

Ail

Artichaut

Boldo

Chardon marie

Consoude

Palmier nain

Prunier d'Afrique

Salsepareille

Ces différentes plantes peuvent, si elles sont utilisées à dose élevée et prolongée, altérer le goût du lait, provoquer des gaz, des spasmes chez le bébé et ralentir ou stopper la production de lait.

 

Allaitement

Angoisse du terme, accouchement

Assouplissement périnée

Baby blues

 

Crevasses, gerçures

Cystite

Démangeaisons vaginales

Eczéma

 

Fausses contractions

Nausées

Préparation à l'accouchement

Reflux gastro-oesophagien

 

ANGOISSE DU TERME, DE L'ACCOUCHEMENT, DE LA DOULEUR CHEZ LA FEMME ENCEINTE (D. BAUDOUX)

Sensation de resserrement à la région épigastrique avec striction respiratoire et cardiaque, malaise général, constriction céphalique, accélération de la respiration et du pouls.

  • HE Petitgrain : 0.5 ml

  • HE Ylang ylang : 0.2 ml

  • HE Mandarine jaune : 0.5 ml

  • HE Camomille romaine : 0.1 ml

  • HE Marjolaine à coquilles : 0.2 ml

Utilisation : 5 à 6 gouttes sur le plexus solaire ou sur la face interne des poignets (pour inhaler) ou sur la voute plantaire ou encore en massage de part et d'autre de la colonne vertébrale, 2 à 3 fois par jour selon les besoins.

ET/OU

  • HE Camomille romaine : 0.5 ml

  • HE Verveine odorante : 0.3 ml

  • HE Néroli : 0.2 ml

  • HV Noisette : complément à 10 ml

Utilisation : 4 gouttes sous la langue, 1 à 2 fois par jour selon les besoins.

 

ASSOUPLISSEMENT DU PÉRINÉE CHEZ LA FEMME ENCEINTE (D. BAUDOUX)

Rendre le périnée plus souple afin de faciliter la délivrance

  • HE Mandarine jaune : 0.3 ml

  • HE Clou de girofle : 0.3 ml

  • HE Lavande fine : 0.5 ml

  • HE Estragon : 1 ml

  • HE Camomille romaine : 1 ml

  • HV Millepertuis : complément à 30 ml

Utilisation : 4 à 5 gouttes , localement sur le périnée 2 à 3 fois par jour, dès la 36ème semaine.

BABY BLUES (MAMAN ALLAITANTE) (D. FESTY)

  • HE Camomille romaine : 1 ml

  • HE Marjolaine : 2 ml

  • HE Basilic : 1 ml

  • HV Amande douce : 26 ml 

Utilisation : Appliquez 8 gouttes de ce mélange le long de la colonne vertébrale, sur le plexus solaire et sur la face interne des poignets 2 fois par jour jusqu'à amélioration.r.

CREVASSE - GERÇURES (D. BAUDOUX) - Petites fissures de l'épiderme et d'une partie du derme.

  • HE Myrrhe : 0.1 ml

  • HE Immortelle : 0.1 ml

  • HE Ciste : 0.2 ml

  • HE Géranium Egypte : 0.3 ml

  • HE Camomille romaine : 0.1 ml

  • HE Lavande aspic : 0.2 ml

  • HE Clou de girofle : 0.1 ml

  • HV Millepertuis : 5 ml

  • HV Calendula : complément à 15 ml

Utilisation: 1 application locale jusqu'à disparition des symptômes

 

ECZÉMA SEC CHEZ LA FEMME ENCEINTE (D. BAUDOUX)

  • HE Immortelle : 0.2 ml

  • HE Géranium Egypte : 0.1 ml

  • HE Lavande aspic : 0.1 ml

  • HE Myrrhe : 0.1 ml

  • HE Camomille romaine : 0.2 ml

  • HV Onagre : 10 ml

  • HV Rose musquée : 10 ml

  • HV Calendula : complément à 50 ml

Utilisation: 1 application locale 2 fois par jour pendant 3 semaines maximum.

FAUSSES CONTRACTIONS CHEZ LA FEMME ENCEINTE (D. BAUDOUX)

Contractions survenant à l'approche du terme mais immatures et inefficaces pour déclencher le travail à ce stade.

  • HE Camomille romaine : 1 ml

  • HE Ylang ylang : 1 ml

  • HE Lavande vraie : 1 ml

  • HE Estragon : 1 ml

  • HV Abricot : 15 ml

Utilisation : 8 gouttes du mélange à appliquer sur le bas ventre et dans le bas du dos (2ème trou sacré), toutes les 30 minutes pendant 2 heures.

ET

4 gouttes de la synergie sous la langue, toutes les heures pendant 2 heures (3 prises max).

 

REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN CHEZ LA FEMME ENCEINTE (D. BAUDOUX)

  • HE Camomille romaine : 2 ml

  • HE Néroli : 0.5 ml

  • HE Mandarine : 2.5 ml

Mode opératoire: Mélanger 1 cuillère à café de farine de caroube dans un verre d'eau, laisser reposer 1/2 heure, ajouter ensuite 2 gouttes de la synergie proposée dans la préparation et boire.

 
 
 
 
 

 

« Tout est poison, rien est poison, c’est la dose et la répétition qui font le poison » –  inspirée de Paracelse

IMPORTANT

Je ne suis ni médecin, ni pharmacienne. Je suis phyto-aromathérapeute, massothérapeute et naturothérapeute. L’information à caractère médical fournie sur Huilessentielles.info ne peut se substituer à l'avis d’un professionnel de la santé, médecin ou pharmacien, seul à pouvoir établir un diagnostic et proposer un traitement.